• Publié le

    Le sot métier d’écrire

    Je me pose bien des questions depuis que jai reçu le montant des droits d’auteur de mon livre Génération Woody, mis en librairie voici un an : 745 exemplaires vendus, qui rapportent 650 € en attente de virement une fois tous les décomptes d’usage effectués (exemplaires salis, pilonnés)… Et je croyais…

  • Publié le

    Manouchian au Panthéon

    Michel Manouchian va donc entrer au Panthéon ! Cette consécration l’emportera-t-elle dans notre imaginaire sur celle d’avoir fait l’objet d’un des plus beaux poèmes du Roman inachevé d’Aragon, mis en musique sous le titre « L’affiche rouge » par Léo Ferré ? Cette pièce de trente-cinq vers reçut successivement trois titres : « Groupe Manouchian » pour…

  • Publié le

    Silvio Berlusconi, requiem pour un Condottiere (2)

    « (…) Si je n’avais pas dirigé autant de télévisions, jamais je n’aurais dirigé le gouvernement. Mes adversaires croient qu’il suffit de tenir les médias pour accéder au pouvoir politique mais c’est une erreur grossière ; ce qui compte pour réussir avec les médias, c’est la compréhension du rêve des gens,…

  • Publié le

    Silvio Berlusconi, requiem pour un Condottiere (1)

    J’avais, dans ma Crise de la représentation (La découverte, réédition poche corrigée et augmentée 2019), consacré un chapitre à la conquête des médias, en y faisant figurer cette prosopopée imaginaire du héros transalpin : « On ne m’appelle pas pour rien Il Cavaliere. Je suis un condottiere autrement méritant que François Sforza (1401-1466)…

  • Publié le

    Debray régime sec

    On me recommande de plusieurs côtés Où de vivants piliers, que Régis m’a envoyé et dont je viens d’achever la lecture. On pénètre dans ce volume alphabétique par A comme Aragon, expédié en six pages, traitement pour moi ébouriffant, il y aurait tellement plus à dire ! Puis je comprends que…

  • Publié le

    L’amour et les forêts

    J’aime beaucoup les romans d’Eric Reinhardt, que je considère comme l’un de nos meilleurs romanciers ; il mêle avec subtilité la sauvagerie et le drame, il pousse très loin l’analyse de nos méandres psychologiques, sans se refuser des explosions bouffones, des scènes carnavalesques au cœur même du train-train ordinaire. Et il…

  • Publié le

    Le chant profond d’Aragon (3)

    L’oralité s’entend donc en un sens plus noir, mais également pertinent concernant notre auteur ; on parle en psychanalyse d’amour oral pour désigner un premier stade de la libido, lié à la bouche et qui détruit son objet. Cette ravageuse oralité se marque notamment dans les conduites d’identification (le sujet veut…

  • Publié le

    Le chant profond d’Aragon (2)

    Cet élargissement est sensible dans un « poème » comme « Suicide » pour lequel Aragon se contente de signer l’alphabet, mais en y opérant une découpe (le fameux retour à la ligne) où peut s’entendre une certaine respiration résiduelle. Plus sérieusement, car il s’agit d’un chef d’œuvre qui parvient à marier l’expression du…

  • Publié le

    Le chant profond d’Aragon (1)

    Notre prochaine rencontre de l’ITEM Aragon (Institut des Textes et Manuscrits – CNRS) aura précisément pour sujet ce titre, que j’ai suggéré et que je reprends donc pour ma propre communication ; la journée se tiendra samedi 3 juin au 48 bd Jourdan (ENS-filles), de 9.45 h à 16 h, ouverte…

  • Publié le

    Pouponnière Morin

    Et parmi les courriers qui s’entassaient en cette rentrée de voyage, il y avait le volume de nos actes du colloque de Cerisy consacré en juin 2021 à Edgar Morin, Les cent premières années (sous la direction de Claude Fischler et Pascal Ory, aux éditions Hermann), dont la couverture s’orne…

  • Publié le

    Rien n’arrête la calomnie

    Pardon pour le long sommeil du Randonneur, j’étais quinze jours en Italie, avec une équipe d’amis cyclistes, et peu d’internet… Et de retour aux questions courantes, je tombe ce matin samedi sur Répliques, à France culture, où Alain Finkielkraut questionne (en solo) Régis Debray sur son dernier livre au titre…

  • Publié le

    Cambodge 1975-1979, pour mémoire

    Ne rien voir, ne rien entendre, ne rien savoir, ne rien comprendre, aimer et obéir à l’Angkar sans poser de questions…, tenait lieu dans ces conditions de tables de la loi – et de règle élémentaire de survie. De quelle révolution peut-on dire qu’elle identifia à ce point la terreur…

  • Publié le

    Les âmes errantes du Cambodge

    Philippe Ratte me rappelle que le 18 avril marque l’entrée des Khmers rouges à Phnom Penh en 1975, quarante-huit ans hier ! J’ai visité le Cambodge à l’automne 2008, et j’avais à la suite de ce voyage publié une étude dans la revue Médium n° 19 (mars 2009). Je la…

  • Publié le

    Casseroles et poubelles en feu

    Le spectacle donné dans les rues hier soir, au moment et à la suite de l’allocution présidentielle, n’avait sur nos écrans rien de réjouissant. En particulier la saleté et la pollution générées par ces feux de poubelles ne pouvaient que choquer les défenseurs de la cause climatique ! Mais au-delà du…

  • Publié le

    Des casseroles pour Macron ?

    Un « collectif citoyen » me propose, par le canal convivialiste, de signer la pétition suivante, déjà paraphée par les gens que j’estime et respecte, comme Alain Caillé, Patrick Viveret, Roland Gori ou Georges Vigarello : « Depuis plusieurs semaines maintenant nous assistons au mépris et à l’arrogance d’un chef d’État qui refuse d’entendre…

À propos de ce blog

  • Ce blog pour y consigner mes impressions de lecteur, de spectateur et de « citoyen concerné ». Souvent ému par des œuvres ou des auteurs qui passent inaperçus, ou que j’aurai plaisir à défendre ; assez souvent aussi indigné par le bruit médiatique entretenu autour d’œuvres médiocres, ou de baudruches que je…

    Lire la suite

À propos de l’auteur

  • Daniel Bougnoux, professeur émérite à l’Université Stendhal de Grenoble, est ancien élève de l’ENS et agrégé de philosophie. Il a enseigné la littérature, puis les sciences de la communication, disciplines dans lesquelles il a publié une douzaine d’ouvrages.

    Lire la suite

Les derniers commentaires

  1. J’approuve Daniel qui s’exprime , ici, moins en adversaire des opinions de J-L M. qu’en adversaire de sa façon de…

Articles des plus populaires